La Suisse est anormalement lumineuse la nuit !

Chaque matin tôt, le satellite Suomi NPP dédié à la surveillance de l’environnement mesure les sources de lumière dans le monde entier. Ce satellite américain assume ses tâches méticuleusement jour après jour depuis avril 2012. La NOAA collecte des données « pour surveiller et comprendre les dynamiques de notre planète », mentionne le site de cette agence.

Le spécialiste suisse en sciences naturelles, Lukas Schuler, a comblé une lacune et créé une nouvelle carte basée sur ces données, illustrant de manière frappante la charge lumineuse (artificielle) nocturne dans toute la Suisse selon une échelle de couleurs explicite. Des comparaisons avec les années précédentes sont ainsi possibles et permettent de valider les analyses des tendances significatives de façon professionnelle.

Les augmentations significatives des intensités lumineuses sont attribuables dans la plupart des cas aux grands chantiers de construction et aux nouvelles infrastructures, ainsi qu’au tourisme (hivernal). Les diminutions quant à elles sont dues aux nombreuses conversions vers des LED munies d’une meilleure protection contre la diffusion et à une lumière intelligente.

Cette avancée est essentielle concernant la pollution lumineuse grandissante et son impact sur la faune et la flore – et son potentiel extrêmement perturbant pour l’être humain. Une prise de conscience croissante sur les effets pernicieux de la pollution lumineuse survient actuellement, en particulier au vu de la disparition alarmante des insectes.

Le défi consistait à traduire les mesures du rayonnement physique en une représentation évidente accessible à tout un chacun.
Nous convertissons ainsi la lumière en un nombre minimum de pleines lunes, équivalent à la même intensité lumineuse d’une zone.

L’association Dark-Sky Switzerland, engagée depuis plus de 20 ans en faveur de l’obscurité nocturne, publiera chaque année une carte de la nuit sur son site.

Source: Dark-Sky Switzerland / Activités / Cartes de la nuit

Méthode: Publication scientifique du 11 juillet 2018

 

1.6.2019 – Un pas de plus pour sauver la nuit

Le Conseil fédéral a récompensé l’association Dark-Sky Switzerland pour son action sur plus de vingt ans contre la pollution lumineuse et lui accorde dès le 1erjuin 2019 le droit de recours des organisations de protection de l’environnement.

Le droit de recours des organisations permet à Dark-Sky d’intervenir dans des projets en Suisse contre les émissions lumineuses excessives avec des études d’impact environnemental, conformément à la loi sur la protection de l’environnement, et en cas de non-respect de la loi sur la protection de la nature et du paysage.

Dark-Sky Switzerland compte user de ce droit à bon escient et continuer à défendre efficacement l’obscurité de la nuit: pour la préservation des habitats de la flore et de la faune nocturnes et pour la biodiversité en général.

 

Activités pour les membres au Gantrisch

Prenez connaissance dès maintenant du programme et inscrivez en ligne ou par e-mail avec les informations nécessaires pour une visite du

Une visite du

» Parc naturel du Gantrisch le week-end du 6-7 avril 2019 (pdf)

Inscription


 

La pétition « Elucider la disparition des insectes » forte de 165’512 signatures a été remise

La disparition des insectes inquiète la population : en 100 jours, 165’512 personnes ont signéla pétition « Elucider la disparition des insectes », qui avait été initiée par les Amis de la nature suisse, Dark-Sky Switzerland, l’Union suisse des paysans et apisuisse. Ce matin la pétition a été remise au Conseil fédéral et au Parlement. Les organisations impliquées exigent des autorités fédérales d’agir rapidement et de manière conséquente. Les revendications contenues dans la pétition devraient déjà être traitées début 2019 par la Commission de l’environnement du Conseil national.

Les insectes représentent une part irremplaçable de notre environnement. Beaucoup d’entre eux sont menacés en Suisse ou ont déjà disparu. D’autres animaux se nourrissant d’insectes disparaissent avec eux. Par exemple, l’atlas des oiseaux nicheurs de Suisse sorti en novembre montre à quel point les conséquences sont drastiques pour les oiseaux qui se nourrissent d’insectes. La disparition des insectesmenace beaucoup d’espèces animales et végétales, mais aussi une grande partie de la production alimentaire et par là même nos propres moyens de subsistance. Les Amis de la nature suisse, Dark-Sky Switzerland, l’Union suisse des paysans et apisuisse, l’association faîtière des sociétés apicoles suisses, ont lancé le 4 septembre 2018 la pétition “Elucider la disparition des insectes” afin d’attirer l’attention du public et des responsables politiques sur ce problème urgent.

La pétition exige de la part du Conseil fédéral et du Parlement les démarches suivantes :

  • élucider scientifiquement les raisons et l’étendue de la disparition des insectes dans les différentes régions de Suisse et y mettre sans délai suffisamment de moyens financiers à disposition.
  • appliquer immédiatement et scrupuleusement les plans d’action concernant la biodiversité, la santé des abeilles et les produits phytosanitaires.
  • mettre en place d’autres mesures complémentaires efficaces, par exemple en soutenant des espaces vitaux variés et en réduisant la pollution lumineuse.
  • sensibiliser la population à la valeur inestimable des insectes pour l’écosystème et le bien-être humain.

La pétition a suscité un grand intérêt dans la population : 165’512 signatures ont été récoltées en 100jours. Il s’agit donc d’une des pétitions les plus populaires de Suisse. Outre les organisations responsables, une contribution importante à ce succès a été apportée par un nombre important de personnes qui ont fait circuler la pétition de leur propre initiative et ont récolté des signatures. Ce soutien considérable pour la pétition souligne que la population s’attend à ce le problème soit traité de manière conséquente.

page1image26128 page1image26296 page1image26464 page1image26632

Autres partisans :

page1image27328 page1image27496 page1image27664 page1image27832 page1image28000

Les organisations participantes ont remis aujourd’hui les signatures aux autorités [en présence de nombreux/ses conseillers/ères nationaux/ales et députés/es au Conseil des Etats de différents partis. Elles exigent une intervention rapide et efficace contre la disparition des insectes incluant tous les intervenants. Les revendications contenues dans la pétition devraient déjà être traitées en février 2019 par la Commission de l’environnement du Conseil national.

 

Pétition – Elucider la disparition des insectes

Probablement plus de la moitié de tous les insectes a disparu au cours des trente dernières années. Constituant non seulement une menace pour d’innombrables animaux et plantes, cette évolution met en jeu la préservation de nos écosystèmes. C’est pourquoi nous lançons un appel aux autorités afin d’agir rapidement et efficacement.
Nous exigeons de la part du Conseil fédéral et du Parlement les démarches suivantes:
  • Elucider scientifiquement les raisons et l’étendue de la disparition des insectes dans les différentes régions de Suisse et y mettre sans délai suffisamment de moyens financiers à disposition.
  • Appliquer immédiatement et scrupuleusement les plans d’action concernant la biodiversité, la santé des abeilles et les produits phytosanitaires.
  • Mettre en place d’autres mesures complémentaires efficaces, par exemple en soutenant des espaces vitaux variés et en réduisant la pollution lumineuse.
  • Sensibiliser la population à la valeur inestimable des insectes pour l’écosystème et le bien-être humain.

Parlementaires cosignataires (Conseillers nationaux):
Maya Graf (Vert, BL)
Silva Semadeni (PS, GR)
Markus Ritter (PDC, SG)
Bernhard Guhl (PBD, AG)
Lisa Mazzone (Vert, GE)
Isabelle Chevalley (Vert liberaux, VD)
Karl Vogler (CSP, OW)

Soutien passif d’autres organisations:
WSL
Papiliorama
Biosuisse
Station Ornithologique Suisse
Greenpeace
Slow-Food Switzerland
Naturama Aarau

Lien à la pétition sur declin-des-insectes.ch

Contexte

Ce qui est constaté depuis quelque temps déjà par rapport aux abeilles touche également de nombreux autres insectes: des recherches effectuées en Allemagne révèlent que plus de la moitié de tous les insectes existants ont disparu au cours de ces trente dernières années. On ne sait toujours pas avec exactitude dans quelle mesure la Suisse est elle aussi touchée. Mais en y faisant attention, on se rend vite compte d’une évidence: aussi bien de jour que de nuit, on entend nettement moins de bourdonnements et de sifflements qu’autrefois. Plus rien ou presque ne tournoie sous la lueur des réverbères. Quant au pare-brise, il reste impeccable même après une longue course. Si certains s’en réjouissent, la situation est en vérité dramatique: les insectes sont en effet une base irremplaçable de notre écosystème.

Des douzaines d’insectes sont attirés par une lampe bleue froide et chassés par une espèce de chauve-souris tolérante à la lumière.

Les oiseaux, grenouilles, poissons, hérissons, chauves-souris et bien d’autres animaux se nourrissent d’insectes. Sans insectes, eux aussi ne tarderont pas à disparaître. Le même sort est réservé aux plantes aussi bien sauvages que cultivées dépendant d’une pollinisation par les insectes. La disparition des insectes menace ainsi la production alimentaire, les écosystèmes tout entiers et par conséquent nos propres ressources naturelles !

Seules des suppositions permettent d’appréhender au moins partiellement les raisons de la disparition d’insectes en Suisse. L’empreinte intensive laissée par l’homme sur l’environnement joue évidemment un rôle clé. Dans le domaine de l’agriculture, la discussion se focalise entre autres sur le recours à certains produits phytosanitaires. Le rythme effréné des constructions, le bétonnage du paysage et la pollution lumineuse pourraient également y être pour beaucoup. Ce qui est sûr, c’est que des bases solides et donc davantage de faits sont nécessaires pour décider et pouvoir prendre les mesures adéquates. Et il faut en informer la population et les acteurs concernés pour que chacun puisse y aller de sa contribution: entreprises, agriculteurs, sylviculteurs, communes, municipalités, cantons, Confédération et chacune et chacun d’entre nous.

C’est pourquoi nous demandons au Conseil fédéral et au Parlement d’élucider au plus vite le problème de la disparition des insectes afin d’en informer la population et de prendre les mesures efficaces. Lorsque le besoin d’intervenir est avéré, il ne faut pas tarder plus longtemps. Il s’agit d’appliquer efficacement et dans les plus brefs délais les mesures déjà existantes (biodiversité, santé des abeilles, produits phytosanitaires).

Montre la voie en signant cette pétition. Contribue toi aussi à faire bouger la Suisse!