Le Val-de-Ruz a accompli son projet d’extinction nocturne

Initié en 2019, le projet d’extinction nocturne de Val-de-Ruz, troisième commune du canton de Neuchâtel, s’est terminé avec succès vendredi passé. Désormais, ce sont tous les lampadaires de cette commune de 17’000 habitants — à l’exception des passages piétons — qui s’éteindront à minuit chaque soir. Outre le gain financier de l’énergie économisée (qui rentabilisera le projet en quelques années seulement), la mesure réduira la charge de la pollution lumineuse sur la population et la faune.

Nous saluons le courage politique de la commune dans ce projet, mené à son terme malgré un cadre cantonal contraignant. Ce travail pionnier en Suisse romande servira d’exemple à d’autres communes voulant réduire leur pollution lumineuse tout en améliorant la qualité de vie de leurs habitant·es. D’autant que Val-de-Ruz ne s’arrêtera pas là : il est déjà prévu d’installer des détecteurs de présence sur les passages piétons afin d’éclairer seulement lorsque nécessaire, et d’inviter les privés et entreprises à faire de même. Affaire à suivre !

Dans les médias:

Le Temps

RTN

Arcinfo

Le Projet Perséides éteint les communes du canton de Vaud

Après un tour de chauffe en 2019, le projet Perséides, initié à Orbe (VD), a éteint les lumières de près d’un tiers des communes du canton de Vaud le temps d’une nuit le 12 août dernier, afin d’observer la fameuse pluie d’étoiles filantes du même nom et informer sur la pollution lumineuse. Nous félicitons chaleureusement les organisateurs pour leur succès populaire qui participera sans aucun doute à amener des communes à questionner leur éclairage publique. Nous leur souhaitons un succès renouvelé pour leur prochaine édition, idéalement avec une météo plus favorable à l’observation du ciel !

Le projet Perséides

Dans les médias:

RTS

24 heures

Tribune de Genève – Pandémie céleste inquiétante

Crans-près-Céligny, 25 avril

Alors qu’une terrible pandémie s’est abattue sur notre planète, la lecture d’un entrefilet, perdu au cœur des articles monopolisés par le virus, m’a fait bondir: des lecteurs se sont inquiétés de nombreuses traînées lumineuses dans le ciel nocturne, enfin libéré des traces d’avions.

» Pandémie céleste inquiétante

 

La ville de Vernier éteint certains de ses quartiers

La ville de Vernier dans le canton de Genève, 33’000 habitant·es, éteindra quelques quartiers résidentiels au coeur de la nuit et réduira l’intensité de son éclairage public, pour une période de test de six mois, dès septembre 2020. Elle rejoint ainsi Bernex parmi les communes genevoise pratiquant l’extinction partielle de leur éclairage nocturne au coeur de la nuit. Un message positif envoyé dans ce canton, dans la foulée de l’évènement “La Nuit Est Belle” de septembre 2019, qui est par ailleurs appelé à se répéter cette année.

 

canal alpha – EUREKA – L’Arc jurassien: bon élève dans la lutte contre la pollution lumineuse?

Eurêka se penche sur les politiques d’éclairage public dans l’Arc jurassien. Selon, Eliott Guenat, représentant romand de l’association Dark-Sky Switzerland, nos régions sont plutôt bien loties.
Et si l’en va du maintien de la biodiversité menacée par la pollution lumineuse, limiter l’éclairage artificiel la nuit permet aussi d’économiser de l’énergie. Mais des décisions récentes, de la part du canton de Neuchâtel notamment, pourraient remettre en cause les extinctions totales déjà en cours dans plusieurs communes. C’est le cas à Valangin, où nous avons assisté au dernier conseil général.

» L’Arc jurassien: bon élève dans la lutte contre la pollution lumineuse?