La pétition « Elucider la disparition des insectes » forte de 165’512 signatures a été remise

La disparition des insectes inquiète la population : en 100 jours, 165’512 personnes ont signéla pétition « Elucider la disparition des insectes », qui avait été initiée par les Amis de la nature suisse, Dark-Sky Switzerland, l’Union suisse des paysans et apisuisse. Ce matin la pétition a été remise au Conseil fédéral et au Parlement. Les organisations impliquées exigent des autorités fédérales d’agir rapidement et de manière conséquente. Les revendications contenues dans la pétition devraient déjà être traitées début 2019 par la Commission de l’environnement du Conseil national.

Les insectes représentent une part irremplaçable de notre environnement. Beaucoup d’entre eux sont menacés en Suisse ou ont déjà disparu. D’autres animaux se nourrissant d’insectes disparaissent avec eux. Par exemple, l’atlas des oiseaux nicheurs de Suisse sorti en novembre montre à quel point les conséquences sont drastiques pour les oiseaux qui se nourrissent d’insectes. La disparition des insectesmenace beaucoup d’espèces animales et végétales, mais aussi une grande partie de la production alimentaire et par là même nos propres moyens de subsistance. Les Amis de la nature suisse, Dark-Sky Switzerland, l’Union suisse des paysans et apisuisse, l’association faîtière des sociétés apicoles suisses, ont lancé le 4 septembre 2018 la pétition “Elucider la disparition des insectes” afin d’attirer l’attention du public et des responsables politiques sur ce problème urgent.

La pétition exige de la part du Conseil fédéral et du Parlement les démarches suivantes :

  • élucider scientifiquement les raisons et l’étendue de la disparition des insectes dans les différentes régions de Suisse et y mettre sans délai suffisamment de moyens financiers à disposition.
  • appliquer immédiatement et scrupuleusement les plans d’action concernant la biodiversité, la santé des abeilles et les produits phytosanitaires.
  • mettre en place d’autres mesures complémentaires efficaces, par exemple en soutenant des espaces vitaux variés et en réduisant la pollution lumineuse.
  • sensibiliser la population à la valeur inestimable des insectes pour l’écosystème et le bien-être humain.

La pétition a suscité un grand intérêt dans la population : 165’512 signatures ont été récoltées en 100jours. Il s’agit donc d’une des pétitions les plus populaires de Suisse. Outre les organisations responsables, une contribution importante à ce succès a été apportée par un nombre important de personnes qui ont fait circuler la pétition de leur propre initiative et ont récolté des signatures. Ce soutien considérable pour la pétition souligne que la population s’attend à ce le problème soit traité de manière conséquente.

page1image26128 page1image26296 page1image26464 page1image26632

Autres partisans :

page1image27328 page1image27496 page1image27664 page1image27832 page1image28000

Les organisations participantes ont remis aujourd’hui les signatures aux autorités [en présence de nombreux/ses conseillers/ères nationaux/ales et députés/es au Conseil des Etats de différents partis. Elles exigent une intervention rapide et efficace contre la disparition des insectes incluant tous les intervenants. Les revendications contenues dans la pétition devraient déjà être traitées en février 2019 par la Commission de l’environnement du Conseil national.

Personnes de contact :

  • Dark-Sky Switzerland, Lukas Schuler, Tel. 044 741 10 62

La Liberté – Pro Natura récompense deux projets contre la pollution lumineuse

Deux projets environnementaux, l’un grison, l’autre berno-fribourgeois, ont pour la première fois remporté ensemble le Prix Elisabeth et Oscar Beugger. Ils visent tous deux à protéger la faune de la pollution lumineuse, mais avec des approches différentes.

» Pro Natura récompense deux projets contre la pollution lumineuse

 

arcinfo – Val-de-Ruz pourrait devenir la plus grande commune de Suisse plongée dans la nuit noire

D’ici fin 2019, Val-de-Ruz pourrait éteindre son éclairage public la nuit, une première en Suisse pour une commune de cette taille. Une question divise toutefois: les passages pour piétons doivent-ils rester éclairés?

» Val-de-Ruz pourrait devenir la plus grande commune de Suisse plongée dans la nuit noire