Le Monde diplomatique – Revoir les étoiles, naissance d’une revendication

Nuisances de l’éclairage nocturne pour les hommes, la faune et la flore

L’un des effets les plus visibles de l’activité humaine moderne est aussi l’un des moins vus : le ciel étoilé s’efface, dévoré par la lumière artificielle. Au point qu’on institue des zones réservées où l’on peut encore admirer la Voie lactée. Par-delà ses effets sur la santé, la pollution lumineuse pose une question à laquelle les sociétés devront répondre tôt ou tard : de quoi avons-nous réellement besoin ?

» Revoir les étoiles, naissance d’une revendication

 

1.6.2019 – Un pas de plus pour sauver la nuit

Le Conseil fédéral a récompensé l’association Dark-Sky Switzerland pour son action sur plus de vingt ans contre la pollution lumineuse et lui accorde dès le 1erjuin 2019 le droit de recours des organisations de protection de l’environnement.

Le droit de recours des organisations permet à Dark-Sky d’intervenir dans des projets en Suisse contre les émissions lumineuses excessives avec des études d’impact environnemental, conformément à la loi sur la protection de l’environnement, et en cas de non-respect de la loi sur la protection de la nature et du paysage.

Dark-Sky Switzerland compte user de ce droit à bon escient et continuer à défendre efficacement l’obscurité de la nuit: pour la préservation des habitats de la flore et de la faune nocturnes et pour la biodiversité en général.

 

Pro Natura magazine – Eteignons les lumières, pour que chacun profite de ll’obscurité de la nuit

De moins en moins de gens connaissent la fascination d’un ciel étoilé immaculé. Nous avons choisi de donner beaucoup de place à l’obscurité dans le dossier de ce magazine. La nuit noire est vitale pour la survie de nombreuses espèces animales, elle est aussi importante pour nous, les êtres humains.

» Eteignons les lumières, pour que chacun profite de ll’obscurité de la nuit (pdf)

 

Pro Natura Magazin Spécial Les vers luisants – Que la lumière soit, mais pas partout ni tout le temps

Les vers luisants souffrent de la pollution lumineuse. Rolf Schatz lutte contre ce fléau en tant que directeur de Dark-Sky Switzerland et comme conseiller communal. Ce sont les écrevisses qui l’ont amené à s’intéresser aux ciels nocturnes.

» Que la lumière soit, mais pas partout ni tout le temps (pdf)